relier les hommes

Fin du RTC : un projet d’entreprise

À partir de 2023, les lignes RTC cesseront progressivement au profit du "tout IP". L'occasion pour les entreprises de repenser leurs usages autour de l'IP.

fonctionnalité

L'idée

D’ici à 10 ans, la téléphonie de 70% des entreprises deviendra obsolète. En effet, 70% des entreprises utilisent encore une téléphonie basée sur le RTC. Or son arrêt est acté : à partir de 2023, les lignes RTC cesseront progressivement au profit du « tout IP ».

Réseau RTC, garder le lien par l’analogique

Comment fonctionne le réseau RTC ?

Avant de voir pourquoi il faut passer au standard téléphonique IP, il est nécessaire de bien comprendre le RTC.

Une technologie analogique, la voix convertie en signal électrique

Tout d’abord, la technologie du RTC est basée sur un système analogique. A l’origine, la voix est convertie en signal électrique pour être transportée. Pour parvenir à cela, ces lignes analogiques sont composées d’une paire de fils formant une boucle. Lors d’un appel, quand vous décrochez votre téléphone pour répondre, cette boucle se ferme. Puis, lorsque vous parlez, vous faites vibrer la membrane du combiné, qui elle-même fait vibrer une bobine afin de créer un courant électrique. Voilà comment se propage la voix via une ligne RTC.

Le réseau cuivre, la voix à suivre

Pour créer ce courant électrique, un matériau conducteur et résistant est essentiel. De ce fait, le cuivre est apparu comme incontournable. Grâce à cette matière, le courant créé par la vibration des membranes du combiné va pouvoir aller d’un point A à un point B.

Le téléphone d’une ligne RTC est connecté à la fameuse prise en T que bon nombre d’entre nous a connu.

Cependant, si ce métal joua un rôle si crucial en tant qu’infrastructure téléphonique, sa détérioration allait entraîner des complications. Et compromettre l’avenir du réseau RTC…

L’obsolescence progressive du cuivre et du réseau RTC

Le cuivre devient, en effet, de plus en plus difficile à maintenir. Cela représente des coûts importants et les fournisseurs ne produisent plus autant de ces équipements qu’auparavant. Suite à de nombreuses problématiques techniques, l’opérateur historique, Oranges, a acté sa disparition pour migrer vers le protocole IP.

La disparition progressive du cuivre par plaques

1ère étape de la fin du RTC : la fin de la commercialisation des lignes et des abonnements analogiques

La disparition progressive du RTC est amorcée depuis la fin de l’année 2018 pour les particuliers et les entreprises. En arrêtant la commercialisation de nouvelles lignes analogiques sur le territoire métropolitain (2020 pour les territoires d’Outre-Mer), l’opérateur historique Orance a réalisé un grand pas vers cette transition. Si ces lignes vont continuer de fonctionner jusqu’en 2023, elles seront par la suite systématiquement retirées par l’opérateur historique Orange qui cesse de commercialiser de nouveaux abonnement au réseau RTC.

Fin des offres de lignes T0

Suite à cette première annonce, l’opérateur historique Orange a ensuite évoqué le cas des lignes T0. L’arrêt de la commercialisation de ces nouvelles lignes RNIS T0 sur tout le territoire métropolitain est intervenu au cours de l’année 2019 (2021 pour les territoires d’Outre-Mer). Principalement utilisées par les entreprises, ces lignes, souvent raccordées à un standard téléphonique physique (PABX), ne pourront plus être créées à partir de cette date. Tout comme pour les lignes analogiques, les lignes existantes continueront de fonctionner au moins jusqu’en 2023. 

Fermeture technique du réseau RTC par zones géographiques

Enfin, la fermeture effective du RTC interviendra à partir de 2023. Cette date marque la fermeture technique du RTC dans le premier lot de “plaques régionales” qui correspondent à des zones géographiques. Les 7 premières plaques concernées par la transition du RTC à la VoIP sont les suivantes : Charente Maritime, Haute Garonne, Haute Loire, Morbihan, Nord, Seine-et-Marne et Vendée. Au total, plus de 1 200 communes devront anticiper la migration de leur infrastructure téléphonique vers une solution IP d’ici cette date.

calendrier fin du RTC

La transition du RTC à la technologie IP

La technologie IP, la voix des nouveaux usages

Les réseaux de données pour transporter vos communications

Les lignes analogiques, et/ou numeris, vont disparaître au profit de l’IP. Mais pourquoi l’IP ? C’est simple : le protocole IP permet de transmettre des informations via un réseau de données (internet par exemple). Le champ des possibles s’élargit ainsi considérablement grâce à la convergence rendue possible avec l’informatique. Le protocole internet, IP, offre de nombreux avantages mais s’il ne fallait en retenir que deux :

  • Maintenance plus simple
  • Evolution des usages

Oubliez la box et pensez à la convergence des communications

Le protocole IP permet une convergence offrant de nombreuses possibilités en termes de fonctionnalités. Mais il convient de bien distinguer l’acheminement des flux voix et les applications rendues possibles par l’IP. 

Avant l’arrêt du RTC, comprendre la différence entre VOIP et TOIP

Pour comprendre le fonctionnement de l’IP, il s’agit tout d’abord de bien différencier VOIP et TOIP. Bien plus qu’une lettre différente, l’une est un protocole et l’autre une infrastructure.  

La VOIP, un flux voix

La VOIP (Voice Over Internet Protocol) est une technique de communication par la voix sur des réseaux IP. Elle permet de transformer des signaux audios analogiques en données numériques. Cela remplace le traditionnel RTC. On transforme la voix en paquets et on va l’acheminer numériquement. Des SIP Trunk permettent de bénéficier d’un réseau téléphonie ip, et de réaliser de vraies économies.

La TOIP, un service applicatif 

De son côté, la TOIP va ajouter à ces flux de voix tout l’applicatif téléphonique tel que le softphone, la remontée de fiches, etc. Tous ces services étant transportés en IP, on peut parler de « full IP ». La TOIP va donc constituer le point de départ des communications unifiées. En unifiant l’ensemble des composantes de collaboration comme la visioconférence, l’audio ou la messagerie collaborative, les communications unifiées permettent aux entreprises de gagner considérablement en agilité, en mobilité et donc en productivité.

Différence entre VOIP et TOIP

Du RTC analogique à la téléphonie IP

La passerelle VOIP pour ne rien changer au RTC

Si vous possédez un PABX, vous pouvez éventuellement convertir celui-ci à l’IP. Pour cela, un convertisseur RTC/IP (IAD) doit être branché pour faire fonctionner un téléphone analogique ou numérique sur une ligne IP. Cette passerelle VOIP vous permettra de conserver vos postes, votre équipement et vos usages, à moindre coût. Une bonne box internet vous permettra avec une simple prise de passer à la téléphonie ip et bénéficier d’un abonnement internet. En bref, vous pourrez faire comme avant sans ajout fonctionnel.

Full IP avec la TOIP pour bénéficier de nouveaux services

Investir dans un nouveau système téléphonique totalement compatible TOIP est également possible. Il sera alors composé d’un IPBX, qui remplacera votre bon vieux PABX, et de postes téléphoniques compatibles. Évidemment, cela nécessite un investissement financier plus important que l’acquisition d’un simple convertisseur. Cependant, les possibilités sont incomparables.

Les convertisseurs peuvent être perçus comme des rustines là où le full IP va permettre de refonder complètement l’infrastructure. Cet investissement vous permettra de dégager 2 principaux bénéfices :

  • L’intégration de nombreuses fonctionnalités comme le pilotage de votre téléphonie via une interface web, la mobilité etc.
  • Un câblage unique pour la téléphonie fixe et l’informatique dont la mise en place vous permettra de réaliser des économies.

Comment gérer la fin du RTC pour les entreprises ?

Préparer la convergence des technologies de communication

Avant tout, Il faut bien comprendre une chose : le passage à l’IP est une convergence. En effet, les entreprises, pour fonctionner, utilisent des outils majoritairement informatiques, et donc basés sur l’IP. Citons le CRM, les agendas ou encore les messageries instantanées. La téléphonie IP permet justement à la téléphonie fixe de s’intégrer dans cet « écosystème » afin d’interagir avec ces outils et leur permettre d’échanger des données. 

Profiter de la fin du RTC pour vous équiper d’un IPBX

Et si vous partiez de votre migration vers la téléphonie fixe IP pour repenser le mode de travail de vos collaborateurs ? Vous pouvez passer par un convertisseur RTC/IP afin de pouvoir utiliser la téléphonie fixe IP avec votre PABX actuel; ou vous pouvez en profiter pour partir sur de bonnes bases, et ainsi faire entrer votre entreprise dans le présent et la projeter dans l’avenir.

Faire de la téléphonie une technologie de communications

Si vous choisissez d’investir dans une infrastructure téléphonique full IP, alors vous pourrez envisager l’intégration de nombreuses briques collaboratives : visioconférence, partage documentaire, messagerie instantanées, indicateur de présence… Cependant, ne voyez pas là un empilement de fonctionnalités, mais plutôt un environnement et une organisation du travail repensé : plus collaboratif, plus intuitif, plus mobile et donc plus productif. Ce nouveau « bureau » s’approche de ce que vos collaborateurs connaissent dans leur vie personnelle, et nul doute qu’ils sauront se l’approprier rapidement. Notamment grâce au télétravail.

Intégrez une solution de Centre de Contact pour tourner définitivement la page du RTC

Si vos collaborateurs ont évolué, nul doute que vos clients également. Et nous pouvons avancer le fait que tout bon support client se base sur la TOIP. En effet, à partir de là, vous pourrez bâtir un centre de contact plus efficace : distribution intelligente des appels, routage calendaire, campagnes SMS, statistiques etc. de façon totalement intégrée à votre système d’information.

Cela vous semble trop avant-gardiste ? Sachez que vos collaborateurs font déjà entrer des solutions collaboratives au sein de l’entreprise, et bien souvent ces solutions ne sont pas pensées pour un usage professionnel (notamment en termes de sécurité). La question n’est donc plus « dois-je utiliser ces outils collaboratif? » mais « quand les intégrer à mon organisation »? Réponse : en même temps que ma téléphonie IP idéalement. Et bonne nouvelle : nous pouvons justement vous accompagner dans cette transformation. Alors, prêt à changer de regard sur votre téléphone ?

Napsis accompagne, depuis plus de 20 ans, près de 4500 entreprises et collectivités partout en France pour optimiser et faire évoluer leurs services télécoms.