#nos produits

VOIP, quand la voix emprunte le réseau IP

L'idée

La VOIP (Voice over Internet Protocol) est un protocole permettant de transporter des flux voix au travers du protocole IP. Derrière l’acronyme et la définition technique se cachent beaucoup de confusions et de possibilités parfois inexploitées. Pour corriger cela, nous dressons un rapide état des lieux.

Comprendre la VOIP

A quand remonte la VOIP ?

Le chemin fut long avant de parvenir à une téléphonie IP d’entreprise fiable. Voici les principales étapes de la genèse.

1969 – Le projet ARPANET

On peut dire que la VOIP, du moins ses bases, s’élaborèrent à cette date. Après plus de deux décennies de recherches théoriques, l’agence gouvernementale Advanced Research Project Agency (ARPA) construisait le premier réseau à commutation de paquets. Vint Cerf et Bob Kahn édifièrent ainsi les fondations du protocole qui permettra, des années plus tard, la création d’internet.

1995 – L’Internet Phone, la VOIP entre sur le marché

Il faudra attendre 1995 pour voir apparaître le premier logiciel de VOIP (mais pas le premier appel téléphonique en VOIP), édité par la société VocalTec, appelé Internet Phone. Aussi rudimentaire soit la solution, celle-ci posa des bases technique solides en dépit des limitations technologiques de l’époque, en termes de bande passante notamment, qui impactaient la qualité des appels.

2003 – La naissance de Skype

Initialement baptisé Skyper, Skype va accélérer l’adoption, et la compréhension des avantages, de la VOIP auprès d’une large audience. Le grand public découvrit la possibilité de passer des appels téléphoniques à partir d’internet, et non plus du réseau téléphonique traditionnel. Sa diffusion en Europe et aux Etats-Unis fut massive, au point d’attirer l’attention d’Ebay qui racheta la société, avant de la revendre en 2011 à Microsoft.

2012 – La VOIP devient mainstream

En 1998, le trafic voix par VoIP représentait environ 1% de tout le trafic vocal aux États-Unis. Cette part s’élevait à 25% en 2003. L’essor de la VOIP suivit de façon parallèle les avancées de ses 3 composantes majeures au cours des années 2000 : le téléphone, le protocole IP et internet. En 2012, le marché mondial de la VoIP – résidentiel et professionnel – totalisait 63 milliards de dollars.

Qu’est-ce que la VOIP ?

La VOIP, un flux voix

La VOIP (Voice over Internet Protocol) est un protocole permettant de transporter des flux voix sur un réseau de données au travers du protocole IP. L’appel vocal va être décomposé en paquets de données, réparti sur internet lors de son acheminement, et rassemblé à son arrivée. Comme un e-mail par exemple. La voix, puisque convertie en signal numérique, est donc acheminée de la même manière que n’importe quelle donnée informatique. Le standard téléphonique pro entre ainsi dans l’ère de la virtualisation.

Quelle différence entre la VOIP et la téléphonie traditionnelle ?

La VoIP transforme la voix en fichiers numériques et les envoie sous forme de paquets sur un réseau de données (par exemple Internet).

La téléphonie analogique transforme les vibrations de l’air en une fréquence électrique analogue et les envoie sur le Réseau Téléphonique Commuté .

De cette différence découle donc des réseaux de transports différents. La téléphonie analogique va emprunter le réseau RTC en se branchant via une prise en T, tandis que la VOIP va se connecter au réseau internet. Et cela tombe bien, puisque d’autres données empruntent le réseau internet…

VOIP et TOIP, quelles différences ?

La VOIP, un protocole

Beaucoup de personnes confondent VOIP et TOIP. Comme expliqué, la VOIP n’est qu’un protocole permettant de faire circuler des flux voix sur le réseau internet. Néanmoins, puisque la VoIP utilise des paquets, beaucoup plus d’informations peuvent être acheminées sur le réseau. La TOIP permet justement d’exploiter cette possibilité afin d’élargir la nature des fichiers transmis (voix, mais aussi fonctionnalités téléphoniques).

La TOIP, une infrastructure

La VOIP n’étant qu’un changement de protocole d’acheminement, elle n’offre pas de fonctionnalités en soi; les fonctionnalités continuant à être opérées par un système téléphonique analogique traditionnel. Le changement s’opère avec une infrastructure dédiée à un fonctionnement sur IP. Avec l’architecture TOIP, tout le système téléphonique fonctionne sur le protocole IP grâce à un IPBX et permet de passer à un environnement « full IP ».

Quelle différence entre le RTC, la VOIP et la TOIP ?

Quelle est la différence entre VOIP et SIP ?

SIP, un protocole de communication multimédia

SIP est un protocole utilisé pour initier, maintenir et terminer des sessions de communication multimédia. Transmis via des réseaux de données, les trunks SIP envoient des paquets, qui peuvent inclure du contenu vocal ou vidéo.

Quelle différence entre SIP et VOIP ?

SIP va permettre d’enrichir la VoIP d’entreprise de nouveaux modes de communication. Au-delà des simple appels vocaux, le protocole SIP va permettre à la téléphonie VOIP de prendre en charge la vidéoconférence, la messagerie instantanée, le texte et d’autres communications multimédias. Bref, de passer de la VOIP à la TOIP.

Passer à la VOIP

La VOIP, le nouveau standard

La fin du RTC

La téléphonie traditionnelle, RTC, s’opérait initialement sur un réseau cuivre. Néanmoins, la dégradation progressive de l’infrastructure, les difficultés de maintenance et les possibilités offertes par le protocole IP ont décidé l’opérateur historique d’acter la fin progressive du RTC. La technologie VOIP succède donc au RTC avec une extinction progressive de ce dernier, en cours depuis quelques années déjà.

La transition du RTC vers la VOIP

À partir de novembre 2023, la fin du RTC en France va obliger les entreprises à adapter leur infrastructure au protocole IP.

Pour que la transition se passe dans de bonnes conditions, il est important de bien comprendre le fonctionnement de la technologie VOIP, notamment le rôle de la connexion internet dans la qualités des appels.

Téléphones VOIP
Téléphones IP

L’importance du réseau et de la connexion internet

De la connexion dépend les communications

La VOIP, en utilisant le réseau internet pour transporter la voix, va donc s’appuyer sur la connexion internet pour fonctionner. De fait, la qualité des appels sera directement corrélée à la capacité de votre lien à transporter la voix sur le réseau. Si beaucoup d’entreprises conservent des connexions ADSL, ces dernières affichent leurs limites face à la VOIP et ses besoins en bande passante. Pour cette raison, nous conseillons de plus en plus une connexion fibre lorsque cela est possible, ou le SDSL qui offre de bons débits, garantis et symétriques, et une large couverture nationale.

Le double lien pour des appels téléphoniques de qualité

La VOIP rendant vos appels dépendants de votre connexion internet, il convient d’assurer un back-up en cas de défaillance. Pour cela, nous conseillons d’intégrer un second lien opéré via une collecte opérateur distincte de celle du lien principal. En cas de défaillance du lien principal, le trafic voix basculera vers le lien fonctionnel. Cette différenciation des opérateurs (Orange, SFR, Colt, Covage par exemple) offre une redondance nécessaire à la continuité de service de votre infrastructure téléphonique. Ce lien secondaire pourra, de plus, être dédié à la data en temps normal.

Le système téléphonique, en mode cloud ou sur-site ?

Pour bénéficier de la VOIP, l’intégration d’un IPBX est plus que conseillée. Il est possible de passer à la téléphonie IP à partir d’un PABX en utilisant un convertisseur, mais cette solution intermédiaire n’apporte aucune fonctionnalité supplémentaire, ce qui est dommage. Quitte à changer, nous préconisons de passer à la TOIP et de remplacer votre PABX par un IPBX. L’IPBX pourra être hébergé de deux manière différentes : dans le cloud ou sur site.

L’IPBX dans le cloud

Un IPBX cloud est géré par le prestataire auprès duquel le contrat est souscrit. Le service est donc externalisé et fourni « clé en main », ce qui en fait un choix privilégié pour les entreprises ne possédant pas de services informatiques dédiés. En effet, pas de frais de maintenance, de mise à jour etc. La facturation s’établie par utilisateur, ce qui permet une maîtrise des coûts. En revanche, le service étant mutualisé, les possibilités d’intégration dans le système d’information sont plus limitées…

L’IPBX sur site

Héberger un IPBX sur site nécessite des moyens financiers et des compétences techniques. En revanche, l’intégration avec le sytème d’information est beaucoup plus poussée. Le contrôle est donc total, et parfois nécessaire selon les usages souhaités dans l’entreprise.

Pouvez-vous utiliser vos téléphones actuels et passer à la VOIP ?

En utilisant un convertisseur RTC/IP (IAD) vous pourrez convertir votre PABX à la VOIP et continuer d’utiliser vos téléphones. Néanmoins, vous ne bénéficierez pas des avantages que procurent la téléphonie sur IP. Finalement la VOIP n’est qu’une base sur laquelle vous pourrez capitaliser pour transformer votre système téléphonique en plate-forme de communication. Vous bénéficierez également d’équipements dédiés à la téléphonie sur IP.

Des communications IP aux communications unifiées

Si la VOIP vous permet de passer aux communications IP, il reste encore une étape pour tirer pleinement profit de votre téléphonie en la transformant en plate-forme collaborative qui vous permettra d’accéder notamment au télétravail et au bureau mobile.

Passer à la TOIP

La TOIP va permettre de bénéficier de nombreuses fonctionnalités supplémentaires, en lien avec l’informatique. L’infrastructure RTC, analogique, sera remplacée par une solution complètement informatisée. Cette convergence vous permettra d’intégrer des briques collaboratives comme le Softphone, la messagerie instantanée, la visioconférence etc. La TOIP va vous permettre d’intégrer des briques fonctionnelles capables de transformer votre téléphonie en puissante solution de communication.

Les communications unifiées

Si le concept de communications unifiées ne vous dit rien, sachez que vous en faîtes très probablement l’expérience quotidiennement. En effet, si vous possédez un smartphone, votre téléphone n’est plus un simple téléphone mais une plate-forme d’applications pour communiquer par la voix, le texte ou la vidéo. La téléphonie IP va offrir la même logique avec un ensemble de fonctionnalités collaboratives comme la messagerie instantanée, ou encore la visioconférence, et servir de base pour unifier les services de communication.

Napsis accompagne, depuis plus de 20 ans, près de 4500 entreprises et collectivités partout en France pour optimiser et faire évoluer leurs services télécoms.