Machine virtuelle : fonctionnement et création

Une machine virtuelle constitue le résultat du processus de virtualisation d’un ordinateur. Les machines virtuelles permettent ainsi d’exécuter des environnements informatiques séparés, chacun doté de son propre système d’exploitation, sur un seul terminal physique.

Qu’est-ce qu’une machine virtuelle ?

Une machine virtuelle (appelée également VM) est un environnement virtuel fonctionnant comme un ordinateur à partir de ressources virtuelles. Celles-ci sont rattachées à des équipements physiques qui peuvent être divisés en trois catégories :

Comment fonctionnent les Machines Virtuelles ?

Ces ressources vont permettre de créer un environnement virtualisé qui fonctionnera comme sur une vraie machine physique. La VM exécutera donc son propre système d’exploitation et s’appuiera sur les mêmes équipements. Le système d’exploitation sera « trompé » en pensant qu’il s’exécute depuis un vrai ordinateur grâce à un logiciel nommé hyperviseur. L’hyperviseur va émuler les composants matériels d’une machine physique, et en partitionner les ressources pour les répartir aux différentes VM installées sur le serveur informatique. Il existe d’ailleurs plusieurs types de virtualisation.

schéma sur la création d'une machine virtuelle depuis un système Hôte
Création de machines virtuelles depuis un hôte

Il devient dès lors possible de faire fonctionner plusieurs systèmes d’exploitation en simultané, ou plusieurs versions, sur le même matériel. Sans virtualisation, l’exploitation de plusieurs systèmes, comme Windows et Linux, nécessiterait deux unités physiques distinctes; ou l’exécution de l’une ou l’autre de façon exclusive.

Dans le monde des machines virtuelles, le système d’exploitation qui s’exécute réellement sur votre ordinateur est appelé hôte et tous les systèmes d’exploitation exécutés à l’intérieur des machines virtuelles sont appelés invités.

Quel est l’intérêt d’utiliser les services d’une machine virtuelle ?

Réduire les frais généraux

Le principal avantage de la virtualisation est la réduction des coûts. L’achat de matériel entraine des coûts d’acquisition mais également de maintenance. En effet, vos systèmes d’exploitation peuvent être hébergés dans un environnement cloud, avec plusieurs instances s’exécutant sur le même matériel. Plus besoin de multiplier les machines physiques et les coûts sous-jacents. Vous optimisez votre matériel et son utilisation.

Flexibilité opérationnelle

La virtualisation est capable de faire fonctionner plusieurs systèmes — Linux et Windows, par exemple — à partir du même terminal. Cela permet aux utilisateurs de basculer entre tout type d’applications quel que soit leur système d’exploitation. De plus, ces systèmes restent entièrement séparés les uns des autres, ce qui ajoute une couche de sécurité à vos opérations.

La gestion centralisée

Les machines virtuelles vont permettre de regrouper plusieurs périphériques physiques dans une seule console. Vos applications et votre infrastructure peuvent être gérées via un tableau de bord unique avec toutes vos applications.

Élaborer un plan d’infrastructure informatique

Une entreprise en croissance nécessite un investissement constant dans de nouveaux outils informatiques. Par conséquent, les coûts d’espace et de maintenance liés à l’ajout de matériel doivent être pris en compte dans son plan quinquennal. Étant donné que les machines virtuelles sont hautement évolutives, ce plan sur cinq ans devient beaucoup plus simple avec un environnement virtualisé.

Reprise après sinistre

Les machines virtuelles peuvent être une solution très efficace pour la reprise après sinistre. Grâce aux sauvegardes et aux snapshots vous pouvez rétablir votre système dans la même configuration qu’avant le sinistre.

Machine virtuelle vs conteneur : quelle est la différence ?

Les machines virtuelles permettent de virtualiser du matériel phyique. Les conteneurs vont, eux, virtualiser un système d’exploitation (OS). Un conteneur regroupe ainsi tout ce qui est nécessaire pour exécuter une seule application ou un seul microservice (ainsi que les bibliothèques d’exécution dont ils ont besoin pour exécuter) tout en exploitant le système d’exploitation de l’Hôte. Donc là où chaque Machine Virtuelle se dote de son propre OS, les conteneurs vont se partager l’OS de l’Hôte.

Comment créer une machine virtuelle ?

Notre offre d’hébergement cloud vous permet de créer en quelques étapes seulement des machines virtuelles. Cliquez pour allouer les ressources que vous souhaitez (vCPU, vRAM).

  • Créez un Datacenter Virtuel : vous pourrez ajoutez des ressources physiques sur votre datacenter virtuel comme de la RAM, du CPU et du SSD.
  • Créez une machine virtuelle sur votre datacenter virtuel.
  • Choisissez l’OS que vous souhaitez installer sur votre VM
  • Choisissez une option de sauvegarde si vous le souhaitez (7 jours ou 31 jours).
  • Attribuez des ressources virtuelles à votre VM et un volume de stockage.
Interface de création d’une Machine Virtuelle

Et voilà, vous disposez d’une machine virtuelle prête à l’usage !