relier les hommes

RTC, le réseau téléphonique historique bientôt à l’arrêt

À partir de 2023, les lignes RTC cesseront progressivement au profit du "tout IP". L'occasion pour les entreprises de repenser leurs usages autour de l'IP.

fonctionnalité

L'idée

D’ici à 10 ans, la téléphonie de 70% des entreprises deviendra obsolète. En effet, 70% des entreprises est encore abonné à une téléphonie basée sur le RTC. Or son arrêt est acté : à partir de 2023, les lignes RTC cesseront progressivement au profit du « tout IP ».

D’ici à 10 ans, la téléphonie de 70% des entreprises deviendra obsolète. En effet, 70% des entreprises est encore abonné à une téléphonie basée sur le réseau RTC. Or son arrêt est acté : à partir de 2023, les lignes RTC cesseront progressivement au profit du « tout IP ».

Avant de voir pourquoi il faut passer au standard téléphonique IP, il est nécessaire de bien comprendre le réseau RTC, service sur lequel se basa pendant des années la téléphonie fixe des entreprises.

Comment fonctionne le réseau rtc ?

Le transport de la voix sur le réseau analogique

Tout d’abord, la technologie du RTC est basée sur un système analogique. Ces lignes analogiques sont composées d’une paire de fils formant une boucle. Lors d’un appel, quand vous décrochez votre téléphone pour répondre, cette boucle se ferme. Puis, lorsque vous parlez, vous faites vibrer la membrane du combiné, qui elle-même fait vibrer une bobine afin de créer un courant électrique. La voix est ainsi convertie en signal électrique. Puis, des équipements appelés « commutateurs téléphoniques » se chargent du transport de la voix sur le réseau RTC. Voilà comment fonctionne le service téléphonique via une ligne RTC.

Le cuivre comme support des lignes téléphoniques fixe

Pour créer ce courant électrique, un matériau conducteur et résistant est essentiel. De ce fait, le cuivre est apparu comme incontournable. Grâce à cette matière, le courant créé par la vibration des membranes du combiné va pouvoir aller d’un point A à un point B et faire fonctionner le service de téléphonie. Le cuivre va donc relier les téléphones fixes d’une ligne RTC via la fameuse prise en T que bon nombre d’entre nous a connu.
Cependant, si ce métal joua un rôle si crucial au bon fonctionnement du service téléphonique basé sur le RTC, sa détérioration a entraîné des complications pour Orange, l’opérateur en charge du réseau; et compromettre l’avenir du réseau RTC et des lignes téléphoniques basées sur cette technologie.

Quelle différence entre les lignes RTC et les lignes Numéris ?

L’opérateur historique Orange a mis en place le Numéris, basé sur la technologie appelée RNIS (Réseau Numérique à Intégration de Services). Son objectif était de dépasser certaines limites liées à la technologie analogique. Bien qu’utilisant la ligne téléphonique fixe classique, il la complète d’une ligne de communication spécifique afin de transporter simultanément la voix et d’autres données (fax, etc.). La différence entre réseau RTC et RNIS se situe au niveau du signal reçu : analogique transformé en signal numérique par un modem pour le premier, nativement numérique pour le second.

Pourquoi arrêter la technologie RTC ?

L’obsolescence progressive des lignes et des équipements RTC nécessaires

Le réseau RTC devient, en effet, de plus en plus difficile à maintenir pour 3 raisons :

  • Ce réseau existe depuis près d’un demi siècle maintenant. De ce fait, les pannes se multiplient en raison de l’ancienneté de la technologie.
  • la maintenance de ce réseau entraîne des coûts importants pour l’opérateur Orange.
  • Les équipements nécessaires au fonctionnement du réseau RTC sont plus difficiles d’accès qu’auparavant.

Ces motifs expliquent le choix de l’opérateur téléphonique historique, Orange, d’abandonner le réseau RTC au profit de la technologie ip, afin de maintenir un service de téléphonie de qualité.

Le réseau RTC s’arrête-t-il seulement en France ?

Non, la situation du RTC en France n’est pas unique au monde. De plus en plus de pays et d’opérateurs choisissent de migrer la technologie RTC vers des solutions IP.

Quels services sont concernés par la fin du RTC ?

Il convient de bien distinguer le réseau cuivre du RTC. Si le premier sert de support aux lignes téléphoniques RTC et à l’internet ADSL, il n’est pas encore voué à disparaître. Donc pour le moment, seul le service téléphonique RTC, soit la connexion directe du téléphone fixe à la prise en T, se trouve impacté. Après cela, le téléphone fixe devra être relié à une box internet.

Comment va se dérouler la fin du réseau et des lignes RTC  ?

La fin de la commercialisation des lignes de téléphonie fixe RTC et des abonnements dédiés

La fin du réseau RTC est amorcée depuis 2018, aussi bien pour les entreprises que le grand public. L’arrêt des nouvelles commandes de lignes de téléphonie RTC constitue la 1ère étape du processus. L’opérateur historique, Orange, a ainsi entamé la transition en arrêtant la commercialisation de la solution sur le territoire métropolitain (2020 pour les territoires d’Outre-Mer). Si ces lignes vont continuer de fonctionner jusqu’en 2023, elles seront par la suite systématiquement retirées par l’opérateur historique, Orange. La fin de la commercialisation de nouveaux abonnement de téléphonie au réseau RTC est ainsi actée. A cette date, 9,4 millions d’abonnés sont concernés par ce changement de technologie selon Orange

Fin des offres de lignes téléphoniques fixes T0

Suite à cette première annonce, l’opérateur historique Orange a ensuite évoqué le cas des lignes T0. L’arrêt de la commercialisation de ces nouvelles lignes de téléphonie RNIS T0 sur tout le territoire métropolitain est intervenu au cours de l’année 2019 (2021 pour les territoires d’Outre-Mer). Principalement utilisées par les entreprises, ces lignes, souvent raccordées à un standard téléphonique physique (PABX), ne peuvent plus être créées. Tout comme pour les lignes analogiques, les lignes de téléphonie existantes continueront de fonctionner au moins jusqu’en 2023.

Fermeture technique du réseau de téléphonie RTC par plaques géographiques

Enfin, la fermeture effective du RTC interviendra à partir de 2023. Cette date marque l’interruption de la technologie RTC dans le premier lot de “plaques régionales”. Les 7 premières plaques concernées par la transition de la téléphonie RTC à la technologie voix sur ip sont les suivantes : Charente Maritime, Haute Garonne, Haute Loire, Morbihan, Nord, Seine-et-Marne et Vendée. Au total, plus de 1 200 communes, et les entreprises qui y siègent, devront anticiper la migration de leur réseau téléphonique vers une solution de communication IP d’ici cette date.

Infographie arrêt RTC

Les différentes étapes de la fermeture du réseau RTC

A quoi correspondent les plaques régionales qui structurent le réseau RTC ?

Orange définit l’arrêt du réseau RTC selon une chronologie progressive basée sur une segmentation géographique. Cette dernière se compose de communes, et/ou d’arrondissements, appartenant à un seul département. Les communes ou les arrondissements d’une même plaque sont adjacents.

Quand le service téléphonique RTC va-t-il s’arrêter dans ma ville ?

L’opérateur Orange doit informer 5 ans en avances les particuliers et entreprises concernés par l’arrêt du service téléphonique RTC. De plus, l’opérateur s’engage à ce que les abonnés conservent leurs numéros de téléphone.

Vous pouvez enfin retrouver la liste des “plaques” régionales concernées par l’arrêt des lignes RTC sur internet. Donc si vous vous situez dans l’une de ces plaques, vous disposez d’un délai de 5 ans pour prendre les mesures nécessaires.

Que va changer l’arrêt du RTC pour les entreprises ?

L’opérateur historique Orange ferme progressivement le réseau RTC afin de migrer vers la technologie IP et la voix sur IP. Très concrètement, les entreprises vont devoir apporter des changements à leur solution de téléphonie fixe. Celles-ci peuvent voir la fermeture du réseau RTC de deux manières : comme une contrainte ou une opportunité. Toutefois, l’installation d’une solution de téléphonie IP requiert un accompagnement. La technologie cloud offre une diversité de services très appréciable poru une entreprise. Le choix de l’opérateur téléphonique revêt donc une importance capitale pour prendre conscience des opportunités que la fin du RTC a à offrir.

Quelle est la différence entre une solution de téléphonie IP et une solution téléphonique RTC ?

Niveau technologie, la différence entre le RTC et la VOIP réside dans la transmission des signaux vocaux. Contrairement au système RTC qui transporte les signaux vocaux sur des fils de cuivre, la technologie VoIP transmet le trafic vocal sur un réseau ip (comme Internet par exemple, mais pas seulement) sous forme de paquets de données. Ainsi, la téléphonie fixe de l’entreprise, et sa connexion internet, transiteront par le même réseau.

Le protocole internet offre deux principaux avantages : maintenance des lignes téléphoniques plus simple et évolution des usages ne se limitant plus aux appels téléphoniques depuis un téléphone fixe.

Grâce à ce changement de technologie, la téléphonie fixe des entreprises ne se limitera plus aux seuls appels.

Seule les lignes de téléphonie fixe vont être impactées par l’arrêt du RTC ?

Si la téléphonie fixe constitue l’aspect le plus visible de la fin des lignes RTC, d’autres services vont se trouver impactés, parmi lesquels :

  • Les terminaux de paiement bancaire.
  • Les téléalarmes et télésurveillance,
  • Les pointeuses et badgeuses,
  • Les fax et télécopieurs,
  • Les lignes d’appels d’urgence, surtout les ascenseurs,
  • Les machines à affranchir le courrier postal.

Le service de voix sur ip sera-t-il aussi performant que sur les lignes RTC ?

Oui la qualité des appels téléphoniques sera équivalente. l’Arcep observe aujourd’hui que le niveau de qualité de la voix est au moins aussi bon via la technologie IP que sur une ligne RTC. En revanche, puisque l’IP va se baser sur le réseau internet pour transmettre les données, il convient de prendre des dispositions nécessaires. Tout d’abord, passer à l’internet très haut débit avec la fibre optique idéalement si votre entreprise est éligible. Ensuite, si votre téléphonie doit fonctionner, même en cas de coupure, alors envisager une ligne de communication de secours (téléphone mobile…). Enfin, sécuriser vos connexions avec un firewall. En effet, le service voix devient ainsi une donnée nécessitant une protection.

Que se passe-t-il pour les équipements dépendants du RTC (téléalarme, ascenseurs, etc.) ?

Beaucoup de systèmes d’assistances fonctionnent à partir du service RTC. Les ascenseurs, par exemple, embarquent ces systèmes de communications très prochainement obsolètes. D’ailleurs, depuis 2018, plus aucune cabine reposant sur cette technologie n’est mise en service. A la place, la plupart des constructeurs se tournent vers la technologie GSM.

Comment passer de la téléphonie RTC à la téléphonie ip ?

2 solutions vont s’offrir aux entreprises pour migrer leur téléphonie fixe vers un service de téléphonie ip :

Le convertisseur RTC (IAD) pour convertir vos lignes RTC

Si vous possédez un commutateur téléphonique interne (PABX) vous pouvez éventuellement convertir celui-ci à la technologie IP. Pour cela, un convertisseur RTC (IAD) doit être branché pour faire fonctionner un téléphone analogique ou numérique sur une ligne IP. Cette passerelle vous permettra de conserver vos postes, votre équipement rtc et vos usages, à moindre coût. Une bonne box internet vous permettra avec une prise de passer à la téléphonie ip et bénéficier d’un abonnement internet. En bref, vous pourrez faire comme avant sans ajout fonctionnel.

L’IPBX pour une solution full IP pour se préparer à la Fermeture du RTC

Investir dans un nouveau système téléphonique totalement compatible avec le réseau IP est également possible. Il sera alors composé d’un IPBX, qui remplacera votre bon vieux PABX, et de téléphones compatibles. Évidemment, cela nécessite un investissement financier plus important que l’acquisition d’un convertisseur. Cependant, les services apportés sont incomparables. De plus, la technologie cloud donne la possibilité à bon nombre d’entreprise de bénéficier d’une solution de téléphonie à coûts maîtrisés.

Comment anticiper la fermeture du réseau RTC ?

L’arrêt du RTC va nécessiter de l’anticipation de votre part. Le processus va se décomposer en 2 étapes :

Audit de vos lignes de téléphonie fixe et du réseau opérateur de votre entreprise

La 1ère étape va consister à dresser un plan technique de votre existant : téléphones fixes, lignes téléphoniques, réseau internet en place etc.

Préconisations en termes de technologies pour migrer et intégration de la solution

En fonction de l’audit, vous établirez un cahier des charges précis sur les besoins de votre entreprise (technologie cloud, fibre etc.). Vous pouvez en profiter pour revoir vos équipements et vos abonnements : remplacer certains téléphones fixes par des téléphones portables, des applications de communication en ligne etc. N’hésitez à vous faire accompagner.

Le délai entre la validation et l’intégration va varier selon les services demandés. Selon votre zone la commande de vos liens fibre par exemple prendra plus de temps. Prenez le en compte !

Que se passe-t-il si mon entreprise ne migre pas sur la voix sur IP au moment de l’arrêt du RTC ?

L’opérateur historique va phaser les différentes étapes de fermeture du réseau RTC pour donner aux entreprises le temps de trouver une solution adéquate. Toutefois, si vous n’anticipez pas, votre accès RTC sera coupé et la téléphonie fixe de votre entreprise cessera de fonctionner jusqu’à ce que vous contractualisiez une offre de téléphonie ip auprès d’un opérateur. En ce qui concerne les services de téléassistance, des modules leur permettra de basculer sur la technologie GSM.